DayZRP Index du Forum


  


Serveur Teamspeak : 91.121.21.195:9990

Retrouvez nous sur facebook :
DayZRP Index du Forum   »  DayZRP Miro&Co   »  Présentations   »  Acceptées   »  [Validé] Friedritch Jensen
 Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 2    Aller à la page: 1, 2  >

[Validé] Friedritch Jensen

Auteur Message
Jujeur
Posté le: Ven 9 Aoû - 15:06 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Viande fraîche Inscrit le: 28 Juil 2013 Messages: 7 Masculin
Point(s): 7
Moyenne de points: 1,00
PublicitéSupprimer les publicités ?
nom : Jensen
Prénom : Friedritch
âge : 21 ans
Nationalité : Danoise
Métier : étudiant
Alignement : mauvais


Je naquis dans une grande famille Danoise, suite à quelques disputes de couple et au penchant sévère de mon père pour la boisson, ma mère fini par le quitter et rentra dans son pays natal en Chernarus. Mon père était homme de noble coeur mais dévoré d'une mélancolie presque effrayante. Ce fût surement l'une des seule chose que je tiens de lui. Ce qui me rendait d'autant plus dangereux. je fût donc durant mon enfance bercé dans le bonheur dégoulinant des familles bourgeoises qu'aucun problème n'effleure jamais. Je ne pu m'empêcher d'en provoquer par moi-même, mon premier incident et par conséquent ma première attirance pour le mal comme le nomme communément les Hommes aveugles, fût un camarade de classe qui avait pour habitude de me brimer à l'heure de la récréation. Je l'emmena derrière l'école primaire avec comme excuse de lui donner mes cartes de collections, nous passâmes sous un grillage qui débouché sur un petit bois à l'abri des regards. je lui montra ma collection de carte au pied d'un arbre. Pendant qu'il se baissa pour ramasser son butin, je pris une pelle avec laquelle je lui fendit le crâne en deux, ce fût pour moi une révélation. L'excitation quand la pelle fracassa sa tête et la vue de tout ce sang sortant par giclées de son crâne, ses yeux révulsés, le sentiment de toute puissance que l'on tire de la mort d'un autre être humain. Toutes ses sensations s'entremêlant, bouillonnant dans tout mon corps comme pour me mettre l'eau à la bouche, quelque chose changea à jamais en moi ce jour là. Je pris la précaution d'enterrer, derrière le gros arbre ou j'abattu la bête, le corps de mon camarade dévisagé. Ce fût mon premier crime et surement le plus maladroit puisque la police ne tarda pas à sonner à la porte de mon père. Mal grès mon jeune âge, je sentais en moi une maturité avancée et je n'eu aucun mal à duper le policier qui m'interrogea sur la disparition de mon pauvre camarade de classe.
Durant les années qui suivirent je pris plaisir à perfectionner mes techniques criminelles en prenant soin de ne jamais user de la même méthode afin de n'attirer aucun soupçon sur moi. Mon père qui me voyait grandir prit conscience je pense de mon fond mauvais et m'emmena voir un psychologue, psychologue qui me montra quelques images connus sous le nom de " Tâches de Rorschach ". Bien sûr, je savais pertinemment ou cet homme voulait en venir en me montrant ces tâches d'encres et je lui répondit exactement ce qu'un enfant normal répondrait 


- Je vois un papillon
- Très bien, sur celle-ci ?
- Deux petits lutins.
- Et sur celle-là ?
- Une chauve souris vue de dessus.


L'homme compris à mon regard que je ne disais pas la vérité et il poussa son investigation par des questionnaires plus poussés, des tests de Q.I et de personnalités. Je compris que j'étais dans une mauvaise posture et que même si l'on ne pouvait ce douter de mes crimes, on pourrait m'interner par précaution, pour que je ne sois dangereux ni pour les autres, ni pour moi-même. Le médecin conclut au fil des entretiens  que j'avais un profil de type psychopatique avec une absence totale d'empathie et une sorte d'attirance pour la violence, de plus il conclut que mon quotient intellectuel dépassé de loin celui d'un enfant de mon âge, qu'il m'était très facile de manipuler quelqu'un et que s'en était inquiétant.
Quand mon père l'appris, il commença à se méfier de moi et jour après jour l'ambiance à la maison se désagrégea. Mon père reprit la boisson de plus belle se sentant coupable de ma sois disant maladie. Un soir, âgé de 19 ans, ayant marre des visites de mon père un bâton dans une main, une bouteille dans l'autre et me disant que ce psychologue finirai par me faire interner je pris la décision de partir à la recherche de ma mère qui, peut être, aura le même esprit que moi. Je fis un dernier cadeau à mon père cette nuit là, un cadeau d'adieu. 
Une fois mes provisions faites, je pris une bouteille d'alcool de mon père dans l'une de ses cachettes puis je mis un torchon à l'intérieur en faisant tremper une partie dans l'alcool, je monta l'escalier sans bruit puis tout en ouvrant délicatement sa porte j'alluma le torchon. Je regarda quelques secondes mon père et lança le cocktail molotov au pied de son lit. Je ne pris pas la peine de regarder le spectacle et partis sur le champs sur les routes. Je pris le couteau de mon père au cas ou et je fis du stop jusqu'à arriver en terre natale de ma mère.

Sur place je réussi assez rapidement à apprendre la langue et me trouver un travail dans un fast-food du coin ou je pu laisser parler mes pulsions, cela dura 1 an, jouissif, jusqu'au jour ou étant surement trop impatient, trop impulsif mes crimes finirent, à cause de quelques erreurs de ma part, par faire remonter les enquêteurs jusqu'à moi.
Mon jugement fût expéditif et l'on m'interna dans l'hôpital psychiatrique de Berezino. Je fus la rencontre de ce qui deviendra par la suite mon allié et mon père spirituel, un homme de grande taille à la force surhumaine et à l'esprit brillant nommé Sergiel.


                                                                             2 ans plus tard  

Cela fait 2 semaines mais je m'en souviens comme si c'était hier. Je me souviens de l'odeur si particulière de cette chambre, semblable aux effluves d'un dissolvant pour peinture. Je me souviens des atroces douleurs que me provoquait la camisole et des marques immuables qu'elle infligeait à ma chair avec le temps à force de m'étreindre. Je me souviens de ses murs capitonnés que j'essayais désespérément de confondre avec un sublime paysage ou fusionne le ciel et la terre sur la ligne d'horizon dans un rouge sanguin que j'aime tant, qui me rappel mes plaisirs passés.
Je me souviens de cette fameuse nuit. Cette nuit là à Berezino ou les cris retentîmes dans mon hôpital psychiatrique contractant mes muscles zigomatiques et excitant mon imagination quelque peu malsaine en me demandant ce qui pouvait bien ce passer pour que même les gros bodybuildés ne puissent régler l'affaire. Je pris plaisir à imaginer mon ami Sergiel, mon voisin de cellule à l'esprit aussi dérangé que moi, ayant réussi à prendre en otage un infirmier. Je l'imaginais en train de modeler le visage de sa pauvre victime de ses gigantesques et puissantes mains, puis, mécontent du résultat obtenu, défoncer à grand coup de poing son esquisse défigurée jusqu'à ce que les craquements d'os soit remplacés par le bruit du contact entre ses mains et un informe et humide amas sanguinolent.
Je compris vite par la suite qu'il n'en n'était rien en entendant des cris stridents et multiples provenant de la cours et des couloirs de l'hôpital. Mais qu'elle fût ma surprise quand je vis mon ami Sergiel, le sourire aux lèvres, ouvrir la porte de ma cellule, sa camisole déchiré, lui redonnant l'usage de ses immenses bras.
Quand il m'expliqua que les morts étaient revenu à la vie je ne pu sur le coup retenir mon rire puis, tout en me détachant, il me montra du bout de son doigt la cours ou gisait des dizaines de corps de gardien et de malades mentaux en train d'être dévorés par des êtres en putréfaction.
Nous courûmes donc Sergiel et moi à l'extérieur du bâtiment, je me souviens qu'à cette instant les seules émotions que je ressentis n'été autres que l'excitation provoquée par l'odeur singulière de la liberté mélangé à la fascination de ce qui s'apparenté en quelques sortes à de l'anthropophagie. Pendant que nous fuîmes pour nos vies, Sergiel rigola comme un fou à la vue d'un des gardien, qu'il méprisait et qui le lui rendait bien, en train de se faire dévorer vivant par des revenants et je ne pu, je dois l'avouer, m'empêcher de m'esclaffer à mon tour. Il faut dire que Sergiel et moi faisions la paire. Nous étions sur la même longueur d'onde lui et moi. Deux esprits brillants mais quelques peu différents de la norme morale imposée en ses temps, livrés à eux-mêmes avec pour terrain de jeu tout Chernarus grâce à ce chaos ambiant, l'idée ne me déplus pas une seule seconde et à Sergiel non plus d'ailleurs.
Nous passions donc quelques temps à tuer les pauvres survivants qui croisèrent notre chemin, je pris d'ailleurs l'habitude de garder un objet de nos victimes et Sergiel finit par me surnommer le Collectionneur. Nous adorions faire croire à un braquage et une fois la précaution de substituer à nos victimes leurs armes, nous leurs tirions une balle dans la jambe et les donnions en pâture aux sans-vie. Nous faisions cela tellement souvent que parfois nous ne prenions même pas la peine de regarder le spectacle, les cris d'agonies douloureux de ses pauvres âmes nous suffisaient. Certaines fois nous prîmes plaisir à jouer le rôle de personnes lambda, de survivants essayant désespérément de vivre dans ce monde devenu un horrible champ de désolation, tiraillés par la peur de mourir.
Puis un jour, alors que j'étais avec un petit groupe d'individus vers Stary Sobor, Sergiel lui de son coté se trouvait du coté de Staroye. Il devait s'amuser un peu avec deux survivants qu'il avait rencontré là-bas et me rejoindre par la suite à Stary. Mais il ne vint jamais. A-t'il était tué par un clan de bandits me dis-je. A-t'il été arrêté par des milices locales ou dévoré par des zombies ? Il était très intelligent, je ne pense pas que son amusement a mal tourné et que ses victimes ont réussi se défendre. Mes questions sans réponses et l'absence prolongée de Sergiel est une vrai torture, cela m'est insupportable. Je décide donc de partir à sa recherche en allant trouver en premier lieu les survivants avec qui il était ce jour là et je ferai payer quiconque a fait du mal à mon ami, que ce soit les survivants, les mort-vivants, les bandits ou tout autres personnes. Pour m'avoir retiré la seule personne qui comprenne véritablement mon esprit à la fois si brillant et si étrange. Le seul qui peut comprendre l'insatiable folie qui me pousse à vivre.


Dernière édition par Jujeur le Sam 10 Aoû - 15:16 (2013); édité 3 fois
Flo
Posté le: Ven 9 Aoû - 15:24 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur Zombifié Inscrit le: 14 Mar 2013 Messages: 2 441 Masculin
Nom du perso RP en cours: Major Ivan Roulov
Faction: Héros
Point(s): 2 638
Moyenne de points: 1,08
Salut et bienvenue sur notre forum !

J'aime bien ta candidature, franchement, c'est cool de lire la candidature d'un méchant et d'un fou de surcroît. Et puis je la trouve plutôt bien écrite ! Mais je dois aborder les points suivants.

Avant tout, peux-tu éditer le titre de ton message car comme indiqué dans "se présenter comment faire ?" : "Créez un sujet portant le nom de votre personnage et rien d'autre"

Par ailleurs, comme écrit dans le même sujet, que tu ne sembles pas avoir lu : "Etant donné l'orientation RP donnée au serveur, notre politique vis à vis des personnages étrangers (c'est à dire non Chernarusses) est plutôt dure. En ce sens, faire accepter un personnage étranger demande un candidature d’exception. C'est pourquoi nous vous incitons, sauf si vous souhaitez relever le défi, à créer un personnage Chernarusse avec un nom et un prénom à consonance de l'Europe de l'est."
Or ton personnage est Danois.

Il y a plusieurs solutions pour que ta candidature soit acceptée :
1. Tu changes ta nationalité et ton nom pour avoir la même histoire mais avec un personnage Chernarusse.
2. Tu ajoutes à ton BG un paragraphe en béton qui explique pourquoi et comment ton Danois se retrouve en Chernarus.

J'ai relevé une petite incohérence temporelle ici : "Nous passions donc quelques années à tuer les pauvres survivants [...]"
Actuellement sur le serveur, nous vivons le jour Z, ou à peu près. Nous en sommes après la crise sanitaire et après le bombardement du pays par les américains. Donc parler de mois, à la limite ça passe, mais d'années c'est bien trop vu que la crise n'est pas là depuis si longtemps.

Enfin, peut-être pourrais-tu ajouter un petit mot sur l'avant de son internement psy ? Pourquoi finit-il interné, est-il fou depuis toujours, toussa toussa.

Merci pour ta présentation Smile


Jujeur
Posté le: Ven 9 Aoû - 18:59 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Viande fraîche Inscrit le: 28 Juil 2013 Messages: 7 Masculin
Point(s): 7
Moyenne de points: 1,00
Bonjour, dans ce cas je vais modifier les erreurs et rajouter un paragraphe en expliquant en gros l'enfance de mon personnage et le pourquoi de son arrivé en Chernarus.
Merci à toi d'avoir prit le temps de me lire et cela me fait plaisir si tu as apprécié.
J'édite tout ça très vite Wink à bientôt


Flo
Posté le: Ven 9 Aoû - 19:34 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur Zombifié Inscrit le: 14 Mar 2013 Messages: 2 441 Masculin
Nom du perso RP en cours: Major Ivan Roulov
Faction: Héros
Point(s): 2 638
Moyenne de points: 1,08
Pas de souci, à très vite. N'hésites pas à up quand tu aura édité Smile


Jujeur
Posté le: Ven 9 Aoû - 21:08 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Viande fraîche Inscrit le: 28 Juil 2013 Messages: 7 Masculin
Point(s): 7
Moyenne de points: 1,00
excusez moi des fautes, je suis en vacances et le wifi bug, j'ai dû réécrire mon histoire suite à une panne internet sans sauvegarede. j'améliorerai mon écrit à mon retour.


Amicalement, Bastien.


Flo
Posté le: Sam 10 Aoû - 13:17 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur Zombifié Inscrit le: 14 Mar 2013 Messages: 2 441 Masculin
Nom du perso RP en cours: Major Ivan Roulov
Faction: Héros
Point(s): 2 638
Moyenne de points: 1,08
Re !

J'aime beaucoup l'ajout, ça me convient.

As-tu modifié l'autre partie ? Car je ne l'ai pas relu du coup, le devrai-je ?


Jujeur
Posté le: Sam 10 Aoû - 14:17 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Viande fraîche Inscrit le: 28 Juil 2013 Messages: 7 Masculin
Point(s): 7
Moyenne de points: 1,00
bonjour, j'ai également modifié l'autre partie Wink


Flo
Posté le: Sam 10 Aoû - 15:11 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur Zombifié Inscrit le: 14 Mar 2013 Messages: 2 441 Masculin
Nom du perso RP en cours: Major Ivan Roulov
Faction: Héros
Point(s): 2 638
Moyenne de points: 1,08
Salut !

Il y a toujours le "quelques années" incohérent sinon c'est très bien.

Ok pour entretient TS. Smile

Comme c'est une candidature d'étranger, il faut qu'au moins deux membres du staff soient convaincus.

Pour ma part c'est ok.
Un autre avis ?


Jujeur
Posté le: Sam 10 Aoû - 15:19 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Viande fraîche Inscrit le: 28 Juil 2013 Messages: 7 Masculin
Point(s): 7
Moyenne de points: 1,00
merci beaucoup Smile j'ai laissé quelques situations de mon histoire floues. je les expliquerai plus tard plus en détails.


Jujeur
Posté le: Dim 11 Aoû - 15:04 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Viande fraîche Inscrit le: 28 Juil 2013 Messages: 7 Masculin
Point(s): 7
Moyenne de points: 1,00
up ^_^


Flo
Posté le: Dim 11 Aoû - 15:44 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur Zombifié Inscrit le: 14 Mar 2013 Messages: 2 441 Masculin
Nom du perso RP en cours: Major Ivan Roulov
Faction: Héros
Point(s): 2 638
Moyenne de points: 1,08
Il n'était pas nécessaire de up encore, d'autant que là, c'est plutôt à nous de up vu qu'on t'attend sur le TS pour un entretien.

Si tu y es déjà, dès qu'on sera dispo, nous viendrons vers toi Smile


LeBary
Posté le: Mar 13 Aoû - 18:22 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur Zombifié Inscrit le: 15 Mar 2013 Messages: 1 217
Localisation: Dans le buisson
Masculin
Nom du perso RP en cours: Nikodim
Point(s): 1 322
Moyenne de points: 1,09
Entretient Ts Ok 




Bienvenue parmi nous


Visiter le site web du posteur
Flo
Posté le: Mar 13 Aoû - 18:33 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur Zombifié Inscrit le: 14 Mar 2013 Messages: 2 441 Masculin
Nom du perso RP en cours: Major Ivan Roulov
Faction: Héros
Point(s): 2 638
Moyenne de points: 1,08
Bienvenue Smile

Désolé, je t'ai raté sur TS Razz

A plus tard !


Anton
Posté le: Mar 13 Aoû - 18:43 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Administrator de la mort Inscrit le: 21 Jan 2013 Messages: 3 979
Localisation: Loir-et-Cher (41)
Masculin
Nom du perso RP en cours: Anton Akopov
Faction: Bandits
Point(s): 4 224
Moyenne de points: 1,06
LeBary : ok pour toi pour la nationalité Danoise ? (comme t'as fait l'entretien je te demande)



________________________________________________________________________
Co-fondateur du serveur. Informaticien et joueur passioné.

Personnage RP : Anton Akopov
LeBary
Posté le: Mar 13 Aoû - 18:49 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur Zombifié Inscrit le: 15 Mar 2013 Messages: 1 217
Localisation: Dans le buisson
Masculin
Nom du perso RP en cours: Nikodim
Point(s): 1 322
Moyenne de points: 1,09
oui oui c'est bon le bonhomme est très sérieux la dessus


Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé
Posté le: Aujourd’hui à 12:16 (2016)
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 2    Aller à la page: 1, 2  >
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
La date/heure actuelle est Dim 4 Déc - 12:16 (2016)