DayZRP Index du Forum


  


Serveur Teamspeak : 91.121.21.195:9990

Retrouvez nous sur facebook :
DayZRP Index du Forum   »  DayZRP Miro&Co   »  Présentations   »  Acceptées   »  [ACCEPTE] Alekseï Antonovich Gloukov
 Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1    

[ACCEPTE] Alekseï Antonovich Gloukov

Auteur Message
Flo
Posté le: Jeu 14 Mar - 16:59 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur Zombifié Inscrit le: 14 Mar 2013 Messages: 2 441 Masculin
Nom du perso RP en cours: Major Ivan Roulov
Faction: Héros
Point(s): 2 638
Moyenne de points: 1,08
PublicitéSupprimer les publicités ?
Alekseï Antonovich Gloukov 
Алексей Анто́нович Глухов 




Récapitulatif (pour ceux qui ne veulent pas lire) :
Médecin ayant exercé sa profession dans l'armée plus que dans le civil.
Fils d'une influente famille Russe, envoyé par l'armée russe soutenir le Chedaki à sa demande. 



Né le 06 novembre 1982 à Chelekhov, en Russie, il a grandit dans une famille qui avait su tirer son épingle du jeu lors de la chutte de l'URSS. Membre de cette nouvelle bourgeoisie russe, sans pour autant être oligarques, les Gloukov sont dans le raïon Chelekhovski (= canton dont Chelekhov est le chef-lieu) une famille reconnue et influente.
En effet, le père d'Alekseï : Anton Nicolaievitch Gloukov, est le dirigeant de plusieurs entreprises qui depuis la fin de l'URSS sont les partenaires privilégiées de l'administration locale. Ainsi, fort de ce vieux partenariat familial, enchainant contrats publics sur contrats publics, les Gloukov se sont au fil du temps retrouvés à la tête d'une fortune importante. De plus, l'oncle d'Alekseï a fait carrière dans la politique et est aujourd'hui un haut fonctionnaire dans l'administration militaire du raïon, conférant aux Gloukov l'accès au pouvoir politique qui lui manquait.

Fort de cette famille, Alekseï n'eut pas vraiment de problèmes dans sa jeunesse. Il fréquenta les meilleures écoles privées du pays et l'argent étant roi, on ne lui refusait jamais trop de chose. De cette enfance trop facile, il garda un caractère parfois hautain voire méprisant quand on le cherche. Toutefois, il est passionné par la littérature et n'a pas manqué d'être d'influencé par de grandes oeuvres depuis lesquelles sa conception du monde est différente. Profondément humaniste, malgré ses excès d'égo, il respecte les individus et sait être une personne très aimable et accessible. On peut avec lui parler de tout, ou presque, et il aime les discussions et les débats. Fidèle en amitié, jamais il ne serait capable de trahir un ami, cependant il est à l'inverse rancunier et n'oublie que peu les crasses que l'on peut lui faire.

Ses études secondaires terminées, Alekseï se lança dans des études de médecine dont il triompha sans trop de difficultés en 2010, à 27 ans. Cependant, son père, conscient de la chance et des facilités qu'avait eu Alekseï dans la vie, décida le lendemain de la remise des diplômes qu'Alekseï devait apprendre la "vraie vie", avait-il dit. Avec la complicité de l'oncle d'Alekseï, ils s'arrangèrent pour que le jeune diplômé de médecine soit appelé à servir dans l'armée russe.
C'est ainsi qu'Alekseï se retrouva à ramper dans la boue, bien loin du faste qu'il avait connu jusque là. Au vue de ses diplômes, il fut rapidement qualifié médecin militaire et envoyé à la frontière Russo-Chernarusse afin d'y assurer des patrouilles frontalières et d'y lutter contre l'immigration clandestine dont la Russie ne voulait plus entendre parler, enfin... plus concernant les miséreux Chernarusses. Lors de ces affectations, il fut surpris des missions qui se révélèrent finalement les siennes. En effet, plus que la patrouille anti-immigration, ses missions consistaient en fait à une véritable guerilla contre les troupes du N.A.P.A. qui régulièrement s'introduisait sur le territoire russe. D'après les rumeurs, la N.A.P.A. aurait des contacts en Russie avec lesquels ils travailleraient à couvert de la surveillance Chernarusses.
C'est lors de ces échauffourrés qu'Alekseï devint un vrai soldat et un médecin de terrain hors pair. Il aimait ça, il aimait l'adrénaline procurée par le stress du combat.


Alekseï lors d'une patrouille en mars 2011. 



Libéré de son engagement en 2012, Alekseï rentra aussitôt chez lui et y retrouva le confort auquel il avait été habitué depuis toujours. Il ouvrit son propre cabinet médical et y exerça son métier comme l'aurait fait n'importe quel médecin, avec toutefois toujours les bonus de son nom. Mais rapidement il s'ennuya de soigner les divers rhumes et autres maux des locaux. Le terrain lui manquait, aussi il vendit son cabinet à peine six mois après l'avoir acheté. Désireux de retrouver la tension des combats qu'il avait connu à l'armée et surtout la sensation d'être utile au combat en tant que médecin, Alekseï hésita longtemps à retourner à l'armée. Mais le temps décida à sa place.

Un soir de 2013, Alekseï alluma sa télévision et découvrit avec stupeur la crise humanitaire qui sévit en Chernarus. Inquiet, il suivit l'affaire de près jusqu'à sa grande dégringolade. L'armée tirait sur des malades semblant enragés, la Russie et le Takistan fermaient leur frontière et les Etats-Unis faisaient encore spectacle de leur impérialisme.
Si tôt, Alekseï téléphona à son oncle et lui demanda pourquoi l'armée Russe n'intervenait pas. Ne pouvant en parler au téléphone, les deux hommes se donnèrent rendez-vous. C'est ainsi qu'Alekseï apprit que la Russie était déjà secrètement sur le terrain via le Chedaki. Sans hésiter un instant, Alekseï demanda à son oncle à être réincorporé et envoyé auprès du Chedaki. En tant que médecin militaire, il ne manquerait pas d'être utile et toute cette histoire faisait renaître en lui le frisson qu'il n'avait plus ressenti depuis qu'il avait quitté l'armée.




Mise à jour, 22/04/13 :

Depuis qu'il était arrivé de Russie, Alekseï avait bien remarqué que le camp de Mogilevka était en proie à de sérieux problèmes. Problèmes de discipline, bien sûr, mais pas seulement.
Pour ce militaire de carrière, brève certes mais tout de même, il avait été surpris de l'amateurisme avec lequel la plupart des Chédakis se comportaient.

Alekseï n'était sans doute pas le modèle d'efficacité parfaite, mais il était médecin militaire et s'attachait à remplir sa fonction convenablement. Tandis qu'en face, ses frères d'armes n'agissaient en rien comme des combattants, sensés être professionnels.
Passe encore, se disait souvent Alekseï naïvement : "Ils on le droit de se détendre. Mais au moins qu'ils respectent les règles de la vie militaire, ce n'est pas un camp de vacances !"

A de nombreuses reprises, il entretint le lieutenant du camp de ces problèmes. A nombreuses reprises il poussa son coup de gueule du haut de ses deux pauvres chevrons de caporal. Mais rien ne changeait jamais. Toujours les mêmes mal-foutistes, toujours les mêmes bandits gangrenant le camp, gangrenant les Chédakis.
Le temps passa, comme il sait si bien le faire, et ainsi la réputation des Chédakis se forma et se propagea. Très vite, ce camp devint la lie des forces en puissance : Armée d'amateurs, incapable de tenir une embuscade correcte et ne faisant rien d'autre que collectionner véhicules et matériels, en bref, faction de fétichistes et non de combattants.

Durant une période, Alekseï devint discret au camp, fatigué de supporter certains de ses frères d'armes qui sans doute devaient l'être réciproquement envers Alekseï, d'ailleurs. Il hésita un instant à quitter les Chédakis, à déserter. Mais il était tenu par sa mission, la mission que la Russie lui avait confiée lorsqu'il avait été envoyé.
En effet, envoyé en Chernarus, sous le couvert du secret, pour soutenir la faction Chédaki dans sa lutte contre les américains et le F.D.C., Alekseï ne pouvait pas quitter du but en blanc la faction, porte étendard communiste en Zagoria.
Cependant les choses évoluèrent très vite.


Après avoir subit quelques échecs cuisants au combat, le camp Chédakis voyait ses hommes se désolidariser de la faction. Bientôt se dessinèrent des groupes officieux, supplantant les groupes qui avant étaient établis militairement : groupe d'assaut, de soutien, etc. L'esprit de corps s'effaça discrètement et très vite des rumeurs se mirent à courir dans le camp.
Untel voudrait quitter le camp pour aller s'établir dans une vieille église avec Truc et Chose. Un autre sort régulièrement en douce du matériel du camp pour préparer sa désertion. Un autre encore passerait à l'ennemi... Enfin, telle était l'ambiance d'un camp qui doucement avançait vers sa disparition, son effondrement de l'intérieur.

Constatant ces évolutions, Alekseï quitta discrètement le camp un soir d'avril.
La nuit n'était pas très chaude, mais elle était humide, de ces temps lourds qui vous font oublier la température. Le vent ne soufflait pas, ou si peu dans la vallée et la lune, pleine, éclairait raisonnablement la campagne. Pour seul bruit se faisaient entendre les discussions des Chédakis à Mogilevka, le crépitement du bois soumis en sacrifice au feu de camp et les gémissement des infectés les plus coriaces.

Quittant à pieds Mogilevka, Alekseï marcha près de quarante-cinq minutes à travers les bois, vers un vieux relais radio abandonné -qu'est-ce qui ne l'est pas de toute façon- au sommet d'une colline, à l'abri d'une clairière. Une fois arrivé, il s'assit un bref moment aux pieds du relais, but le peu d'eau qu'il restait dans sa gourde, avala deux-trois pistaches et fuma une cigarette. Sa pause terminée, il déballa la radio longue portée qu'il avait prit et commença à bidouillé le relais pour l'y brancher. Il fit cela avec une certaine aisance et rapidité et pour cause, c'est ainsi qu'il faisait passer ses rapports en Russie depuis son arrivée, il commençait à en avoir l'habitude.



L'installation faite, Alekseï regarda sa montrer et fit une grimace : Il était un peu en avance. Lui qui aimait que ces sorties soient les plus brèves possibles ne fut pas heureux de constater qu'il allait devoir rester ici plus longtemps que prévu. Coupant le son de sa radio pour ne pas attirer ce qui l'est bien trop facilement, Alekseï entreprit un rapide tour de la clairière en longeant la lisière de la forêt. Scrutant très attentivement les bois, Alekseï soignait ainsi sa paranoïa. Cela fait, il leva à nouveau son poignet gauche vers son visage et vérifia une nouvelle fois l'heure.


- Merde, vingt-deux... Laissa-t-il échapper avant de rejoindre au pas de course le relais où, à genoux, il saisit la radio.

*Kirrsshh* Charlie Oscar de 28-52-16 ? *Kirrsshh*

*Kirrsshh* Charlie Oscar de 28-52-16 ! Répondez ! *Kirrsshh* Ajouta-t-il inquiet, n'ayant eut aucune réponse au premier appel.

Un clic sec raisonna alors en fréquence et une voix sèche s'exprima.


- *Clik !* 28-52-16, C-O, parlez. *Cluk !*

- *Kirrsshh* Objectif compromis, mission obsolète, la couverture est en voie de disparaître, 52-16 . *Kirrsshh*

- *Clik !* Bien pris. ... ... 52-16, Stand-by. *Cluk !*

Et la radio cessa de grésiller.
C'était la première fois que lors d'un de ses rapports, on lui demandait ainsi de patienter. Alekseï, agacé de devoir rester au milieu de cette clairière plus longtemps, lacha quelques jurons et s'alluma d'un geste rapide et sec un cigarette en secouant la tête d'un air énervé.


- *Clik !* 28-52-16, extraction impossible, restez sur place, je répète : restez sur place. Objectif 1-Alpha, 1-Bravo et 3-Alpha annulés, au vue des derniers rapports de situation que vous nous avez fait. Continuez la mission avec les objectifs restants, confirmez. *Cluk !*

- *Kirrsshh* Abandon de 1A, 1B et 3A, poursuite de la mission selon objectifs restants, 52-16. *Kirrsshh*

- *Clik !* 52-16, correct, fin de transmission. *Cluk !*


L'échange radio enfin terminé, Alekseï remballa son matériel avant de repartir rapidement vers le camp. Cela faisait maintenant près d'heure trente qu'il était partit et, bien que ce soit la nuit, son absence aura sans doute été remarqué. Après tout, peu lui importait, il venait d'avoir ses nouvelles consignes et bientôt Mogilevka ne serait pour Alekseï qu'un souvenir lointain, il lui fallait à présent trouver un autre point d'ancrage pour pouvoir poursuivre sa mission. Il ne savait pas encore trop comment mais son statut de médecin militaire était plutôt reconnu et il avait su se créer un petit réseau de contact depuis qu'il était sur place.

Ce n'était qu'une question de temps.


Dernière édition par Flo le Lun 22 Avr - 13:31 (2013); édité 3 fois
Vincenzo
Posté le: Jeu 14 Mar - 17:39 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Looteur de Topics Inscrit le: 22 Jan 2013 Messages: 832
Localisation: 33 gironde
Masculin
Point(s): 905
Moyenne de points: 1,09
Belle prez'.  Wink

C'est vrai que soigner le "rhum" pendant 6 mois devient lassant.  Razz

C'est quand tu veux pour l'entretien TS.



________________________________________________________________________
"Si tu pense être trop petit pour faire la différence, essaye de dormir avec un moustique." Dalai Lama
Flo
Posté le: Jeu 14 Mar - 17:54 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur Zombifié Inscrit le: 14 Mar 2013 Messages: 2 441 Masculin
Nom du perso RP en cours: Major Ivan Roulov
Faction: Héros
Point(s): 2 638
Moyenne de points: 1,08
Oui, lapsus du rhume Razz

Ca roule, merci.


Picpus
Posté le: Ven 15 Mar - 14:01 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Looteur de Topics Inscrit le: 04 Fév 2013 Messages: 335
Point(s): 354
Moyenne de points: 1,06
Entretien passé !!


Flo
Posté le: Ven 15 Mar - 14:01 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur Zombifié Inscrit le: 14 Mar 2013 Messages: 2 441 Masculin
Nom du perso RP en cours: Major Ivan Roulov
Faction: Héros
Point(s): 2 638
Moyenne de points: 1,08
Okay Youhou en voiture Simone !


Flo
Posté le: Lun 22 Avr - 13:03 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur Zombifié Inscrit le: 14 Mar 2013 Messages: 2 441 Masculin
Nom du perso RP en cours: Major Ivan Roulov
Faction: Héros
Point(s): 2 638
Moyenne de points: 1,08
màj


interalex
Posté le: Mer 1 Mai - 22:08 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Viande fraîche Inscrit le: 01 Mai 2013 Messages: 3
Localisation: Belgique
Masculin
Nom du perso RP en cours: Olysse
Point(s): 3
Moyenne de points: 1,00
Exellente présentation ^^. Je sent qu'on va bien s'entendre =)


Flo
Posté le: Mer 1 Mai - 22:54 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur Zombifié Inscrit le: 14 Mar 2013 Messages: 2 441 Masculin
Nom du perso RP en cours: Major Ivan Roulov
Faction: Héros
Point(s): 2 638
Moyenne de points: 1,08
Merci Smile


Contenu Sponsorisé
Posté le: Aujourd’hui à 23:13 (2016)
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1    
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
La date/heure actuelle est Ven 9 Déc - 23:13 (2016)