DayZRP Index du Forum


  


Serveur Teamspeak : 91.121.21.195:9990

Retrouvez nous sur facebook :
DayZRP Index du Forum   »  DayZRP Miro&Co   »  Présentations   »  Refusées   »  [Refusé] Martius Standalov
 Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Page 1 sur 1    

[Refusé] Martius Standalov

Auteur Message
Martius
Posté le: Mar 29 Oct - 00:48 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Viande fraîche Inscrit le: 29 Oct 2013 Messages: 1 Masculin
Point(s): 5
Moyenne de points: 5,00
PublicitéSupprimer les publicités ?
Bonjour à toi qui lira sans doute un jours mon histoire, même si je manque de plus en plus d’espoir ! J’écris ceci car je ne suis pas sûr de me sortir vivant de la vie dans laquelle je me suis  aventuré.


Je me présente, Je suis Martius STANDALOV, j’ai 22 ans, je suis né le 29 aout 1985  et j’ai grandi dans la banlieue de Petrograd, avec mes parents et ma sœur. Ma maman se nomme Tapioka STANDALOV, elle a la cinquantaine, une maman aimante et affective, qui se passionne à donner de l’amour et à éduquer ses enfants. Elle travaille dans une usine de ferronnerie, comme comptable,  depuis maintenant une dizaine d’années. Quant à mon père, Ivan STANDALOV, lui travail à la direction de la rédaction d’un journal russe. C’est un père lui aussi affectueux mais plus strict et tout le temps penché sur des articles, écrits par lui ou par d’autres. C’est d’ailleurs grâce à lui qu’il m’est venu la passion du journalisme, de chercher, parfois au péril de notre vie, un scoop qui pourrait faire la une des journaux. J’ai aussi une petite sœur, anouchka, qui a deux ans de moins que moi. Elle est gentille, calme, intelligente mais passe un peu trop de temps avec son copain, Drew Mitchell, rien que son nom me déplait, vous allez peut être trouvé ça bizarre mais je ne l’aime pas seulement parce qu’il est américain. C’est vrai que depuis mon enfance, je ne me suis jamais entendu avec aucun américains, trop sur d’eux, ils se croient puissants mais ce ne sont que des… Bon passons.


De nature Rigoureuse, séducteur, gentil mais solitaire et  surtout aventurier, J’ai vécu une enfance banale, de bons résultats à l’école, de nombreux copains mais aussi de nombreuses copines. Pietrov est mon ami de toujours, je crois que je l’ai toujours connu, même à partir de ma naissance. Il m’a accompagné dans les moments difficiles comme dans les moments heureux. C’est à lui que je me confiais et avec qui je m’amusais toujours. Même si j’ai eu un groupe de copains assez conséquent c’est celui qui me marquera jusqu’à la fin de ma vie. Mon caractère séducteur, et, je ne m’en cache pas mon joli visage et mon corps d’athlète me permettait d’avoir de nombreuses petites copines. Mais ça ne durait jamais très longtemps car les filles que je côtoyais étaient trop superficielles et trop banales pour mes gouts. C’est pour cela qu’encore en ce moment je reste célibataire. Je travaillais bien et intelligemment, ce qui m’a permis de rentrer dans une des plus prestigieuses écoles de journalisme russe,  le CFPJ International. Dans cette école il n’y avait presque que du chacun pour soi, La plus par des personnes se tiraient les pattes là-bas , ce qui a forgé en moi une nature solitaire, j’étais à Moscou, loin de ma famille et de mes ami, et je n’avais plus de contacts avec Pietrov. Je suis sorti deuxième de ma promo c’est là que je me suis fait remarqué par RBC tv, une chaine de télé Russe qui diffuse de l’information. Ici j’ai pu revoir Pietrov qui lui aussi était devenu journaliste, mais n’avait pas suivi la même école que moi. J’y aie travaillé pendant 3 ans et demi.


En 2013, Un malheur S’est abattu sur Chernaruss, un pays qui borde la Russie et le Takistan, on n’avait pas grands renseignements sur ce qu’il se passait, mais on savait qu’une maladie se répandait à toute vitesse et que la plus part des  habitants étaient atteints. Le gouvernement Russe avec l’approbation de l’ONU, a décidé de Bloquer la frontière avec Chernaruss, et le takistan a suivi. Tous les journaux et les cameras étaient tournés vers les décisions des gouvernements, des différentes organisations comme l’ONU mais aussi vers les questions que tout le monde se posent au sujet de la maladie. Moi qui aimais l’aventure, j’ai décidé de partir dans ce pays pour trouver plus d’informations à communiquer au public. Je m’étais dit :
 
« On ne connait rien à cette maladie, pourquoi je n’irais pas enquêter sur l’épidémie sur le terrain ? »
 
Même au péril de ma vie je me suis dit que ça valait le coup de révéler ce qu’il s’est réellement passé  au début de l’épidémie, l’évolution, et comment vivent les derniers survivants. J’étais sur de faire le scoop de l’année, à ce moment-là je ne voyais pas le réel danger de ce voyage. Tous mes amis et ma famille était contre moi. Personne ne voulait que je parte parce que c’était trop dangereux, Pietrov me rappelait sans cesse :


« Pourquoi tu veux aller là-bas, les gens de ce pays essayent par tous les moyens de fuir chernaruss, et toi tu veux y entrer. Si eux partent ne pense tu pas que la vie là-bas est impossible ? »



Je restais quand même sur de moi et j’ai décidé, du jour au lendemain de partir, mon voyage jusqu’au frontière c’est fait en autostop la plus part du temps, il a duré environ deux jours. J’avais prévu le minimum de vêtements quelques rations, une machette, une carte, boussole, et enfin un sac à dos.
A la frontière j’ai pu observer le long mur et les nombreux soldats Russes qui fermaient la frontière entre les deux pays. Je me suis résolu à marcher jusqu’à la mer pour essayer de trouver un bateau pour entrer dans le pays. En marchant longtemps, j’ai aperçu une petite grotte qui s’élargissait plus en profondeur. Je pensais que c’était ma seule chance de passer la frontière, pendant quelques heures je me suis baladé dans cette grande grotte sombre, humide avec une lampe torche que j’avais trouvé là pour essayer de trouver une sortie. Je me suis assis, désespéré et c’est à ce moment-là que j’ai pu apercevoir une petite lueur clair qui venait d’au-dessus. C’était la sortie ! Un élan de joie m’avait pris le cœur.



Apres être sorti j’ai essayé de trouver tout signe de vie, une route ou un ruisseau qui m’amènerait à une ville. Durent mon voyage ,il y avait de nombreuses personnes qui ne bougeaient pas et qui erraient sans but, je pensais que c’était des malades donc, méfiant je me cachais d’eux. Mais la première chose que j’ai vu d’intéressant après avoir épuisé toutes mes ressources physiques, après avoir mangé tous mes vivres, j’ai pu observer une fumée noir s’élever dans le ciel, non loin de moi. C’était le feu d’un camp, dans lequel j’entendais quelques voix discuter entre eux. Je me suis mis à crier en leur direction :


« Eh vous là-bas ! Ouvrez moi la porte de votre camps, je suis seul, je ne suis pas malade mais je mœurs de faim, mais j’ai aussi très peur. »


 Après quelques longues secondes la petite porte du camp s’ouvrit devant moi. Et je pus observer de nombreux visages, des regards vides, désespérés mais tout de même chaleureux. Tous me dévisagèrent sans me parler. L’un d’eux me déchira ma chemise, m’enleva le pantalon et mon sac à dos, et regardait ma peau. Et après un bref instant il me fit une accolade pour me souhaiter la bienvenue. Choqué, je me mis dans une colère et je lui ait dit :


«  Pourquoi tu m’as déshabillé ? Je suis épuisé, je meurs de faim et tu oses me déshabiller !

- calme-toi inconnu, tu ne dois pas t’énerver. Je regardais ton corps pour observer si tu n’avais pas été mordu.

-mordu ? Pourquoi mordu ?

-Bien sûr, tu n’as pas entendu parler d la maladie qui nous touche ? Les hommes malades mangent les hommes non malades, et c’est comme ça que se transmet la maladie.

Immédiatement je sortis un petit calepin qui était dans mon sac  à dos et aussi un crayon :

« Excusez-moi, je ne me suis pas présenté je suis Martius STANDALOV, je suis journaliste pour la chaine RBC tv, une chaine Russe de télé, je suis venu dans le pays pour mener ma propre enquête sur l’épidémie qui touche votre pays, je sais que je trouverai plus d’informations en vivant la même expérience que vous. Puis je vous poser quelques questions ?

-Mais vous êtes réellement fou, vous êtes entrés volontairement dans la mort et l’enfer, vous avez l’air bien jeune pour vous sacrifier. Même si je vais quand même répondre à vos questions.

-Comment a débuté l’épidémie ?

- Au début il y avait que quelques infectés, mis en quarantaine dans les différents camps militaires et hôpitaux du pays. Bientôt tout le pays a été touché par la maladie. Au début les médecins pensaient à une maladie qui pouvait se soigner mais ils se sont vite rendu compte que la morsure d’un infecté sur un homme normal, le transformait en une personne cannibale. Donc si tu rencontres des hommes qui ne bougent pas normalement, qui rampent ou qui courent n’importe où. Ne t’approche surtout pas ! Ils te mangeront et t’infecterons.

-Oh mon dieu… dans quoi je me suis emporté ? Je ne pensais pas que la vie était aussi dangereuse ! J’ai une seconde question, Comment survivez-vous ?

-On crée des camps avec des gens de confiance, on vas en ville pour récupérer des vivres en essayant de ne pas se faire repérer par les infectés, on fortifie le camp pour que les hommes et les infectés ne rentrent pas. Nous acceptons de te laisser dormir une nuit pour que tu récupère mais demain tu devras partir, une bouche de plus à nourrir, dans les temps qui courent c’est de plus en plus difficile.

-Merci de votre hospitalité »


A partir de ce jours ma douloureuse aventure commença, je errerais pendant longtemps dans le pays pour survivre, peut être me créer un petit camp, trouver des survivants pour les interroger sur leur vie. Mais je pense que mon but principal sera de survivre, puisque le retour En Russie est impossible, même la grotte avait été rebouchée…J’espère juste revoir un jour Ma famille et surtout Pietrov qui me manquera terriblement.


Flo
Posté le: Mar 29 Oct - 10:12 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur Zombifié Inscrit le: 14 Mar 2013 Messages: 2 441 Masculin
Nom du perso RP en cours: Major Ivan Roulov
Faction: Héros
Point(s): 2 638
Moyenne de points: 1,08
Salut et bienvenue !

Belle préz.

Ok pour entretien HRP !


Anton
Posté le: Ven 8 Nov - 13:29 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Administrator de la mort Inscrit le: 21 Jan 2013 Messages: 3 979
Localisation: Loir-et-Cher (41)
Masculin
Nom du perso RP en cours: Anton Akopov
Faction: Bandits
Point(s): 4 224
Moyenne de points: 1,06
Des nouvelles ?



________________________________________________________________________
Co-fondateur du serveur. Informaticien et joueur passioné.

Personnage RP : Anton Akopov
Hardronx
Posté le: Sam 30 Nov - 14:11 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur Zombifié Inscrit le: 15 Mar 2013 Messages: 1 014
Localisation: Moselle (57)
Masculin
Nom du perso RP en cours: Artyom Kovalsky
Faction: Bandits
Point(s): 1 078
Moyenne de points: 1,06
Dernière relance !



________________________________________________________________________
Vieillir est inévitable, grandir est optionnel.
Visiter le site web du posteur
Anton
Posté le: Dim 8 Déc - 11:25 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Administrator de la mort Inscrit le: 21 Jan 2013 Messages: 3 979
Localisation: Loir-et-Cher (41)
Masculin
Nom du perso RP en cours: Anton Akopov
Faction: Bandits
Point(s): 4 224
Moyenne de points: 1,06
Refusé en l'absence de nouvelles. Reposte une présentation si tu souhaite rejoindre notre serveur.



________________________________________________________________________
Co-fondateur du serveur. Informaticien et joueur passioné.

Personnage RP : Anton Akopov
Contenu Sponsorisé
Posté le: Aujourd’hui à 13:52 (2016)
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Page 1 sur 1    
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
La date/heure actuelle est Dim 11 Déc - 13:52 (2016)