DayZRP Index du Forum


  


Serveur Teamspeak : 91.121.21.195:9990

Retrouvez nous sur facebook :
DayZRP Index du Forum   »  DayZRP Miro&Co   »  Présentations   »  Acceptées   »  [Validé] ZanWhar Solomine
 Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1    

[Validé] ZanWhar Solomine

Auteur Message
Zanwar
Posté le: Sam 14 Déc - 21:48 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Viande fraîche Inscrit le: 14 Déc 2013 Messages: 4 Masculin
Nom du perso RP en cours: ZanWhar Solomine
Point(s): 10
Moyenne de points: 2,50
PublicitéSupprimer les publicités ?
Présentation IRL

Salut à tous, je m’appelle Nils, j’ai 17 ans et j’habite dans la région Rhône-Alpes, en Isère plus précisément.
Je joue à toute sorte de jeux vidéo, j’aime plus particulièrement les jeux de survie mais aussi sur du fps et surtout beaucoup de ARMA (Wasteland).
Comme mes camarades anciennement Kataiev sur le FR31, j’ai jouer sur un serveur Rp DayZ pendant pas mal de mois. Je pense avoir acquit les bases du RP de DayZ. Sinon au niveau Rp j’ai déjà joué sur plusieurs jeux.
Bon, sinon je vois pas quoi dire sur moi, je vous laisse donc lire mon BG.

Présentation RP

Personnage:
Nom: ZanWhar Solomine
Age: 26 ans
Apparence: Grand, Costaud
Signe particulier: Cicatrice dans le dos
Trait de caractère: Instable

Background

J’écris aujourd’hui mon histoire pour laisser une trace de ma venue sur cette terre.

Je m’appelle ZanWhar Solomine, je suis un survivant de l’asile psychiatrique de Moschnyi, les médicaments me font défaut, je ne sais pas combien de temps je vais rester lucide. Il m’est de plus en plus difficile de me concentrer, mais je dois laisser une trace de la personne que je suis vraiment…
Je suis né sur la petite île de Moschnyi, en 1986. Mes parents se nommaient Andrey Solomine et Aglata Solomine.

J’ai donc grandi sur cette petite île, mes parents étaient d’origine Chernare mais avaient du déménager car mon père devait de l’argent à la mafia russe, je ne le su que tard, c’est ce que je vais expliquer après. Cette île étant assez isolée, ils choisirent donc de s’installer ici. Je me souviens que mon enfance fut difficile. Mon père, à l’origine responsable de la centrale électrique de Chernogorsk avait du devenir un simple pécheur pour nous permettre de subsister. Ma mère, quant à elle, travaillait dans une exploitation agricole. Leurs revenus dépendaient de leur travail et du bon vouloir de la nature.

Cependant, je ne voulais pas devenir comme eux. Je voulais gagner ma vie du mieux que je le pourrai, peu importe les moyens ! Seulement, cette mentalité ma conduit à rencontrer des «malfrats » qui ne m’ont guerre aidé dans ma vie. En effet, arrivé à ma majorité, j’ai décidé de rejoindre Chernarus et de m’installer à terre.

J’ai tout d’abord commencé par faire la mule pour un trafic de drogue, par la suite pris dans l’engrenage, je suis devenu un petit dealer, rien de bien miraculeux mais je gagnais largement de quoi vivre et aider mes parents. Jusque-là, je ne faisais presque pas de mal. Les gens qui ne payaient pas recevaient des visites de mes « amis » et de moi, mais jamais je n’avais tué quiconque. Un jour, je rendis visite à mon père et à ma mère. Mais je les trouvai alors très étranges. Après de longs questionnements, mon père m’avoua tout sur son passé, le fait qu’il devait de l’argent à la mafia et qu’ils avaient dû fuir pour ne pas se faire rattraper. En effet, à l’époque où il dirigeait la centrale électrique la plus importante de Chernarus, il fut contraint de fournir des services à la mafia, il devait les aider sur un projet nécessitant de grandes compétences en électronique. Etant très qualifié dans ce domaine, il fut embauché de force. Il travaillait sur une machine très bizarre, il ne su jamais de quoi il s’agissait vraiment. Il arriva simplement un jour où il fit une fausse manipulation, et où il endommagea la machine. Il avait également été prévenu que si il faisait une seule bourde, la mort l’attendait, il y’avait beaucoup trop d’argent en jeu. A ce moment, il su qu’il ne lui restait qu’une seule option. Partir, déménager, et s’isoler. Changer de nom, changer de vie.
Il me dit ainsi, pendant la discussion, que tout avait été vain puisqu’aujourd’hui ils avaient étés retrouvés et qu’ils n’avaient plus le choix. Soit ils payaient, soit ils mourraient.
C’est à ce moment-là de l’histoire que j’ai fait ce qui m’a valu l’enfermement en asile.
Je n’avais pas le choix, soit ma famille finissait sur la paille dans le meilleur des cas, soit je perdais mes parents.
Je devais faire quelque chose est mes « amis » pouvaient le faire, ils me fourniraient les armes dont j’aurais besoin. Mais je ne pouvais pas tuer des membres de la mafia sans aucun plan, je devrais donc me faire passez pour un fou qui n’avait fait ça que par pur hasard afin d’être protégé. La prison n’aurait pas suffit, il me fallait plus de sécurité.
Grâce à quelques informateurs, j’ai su qui en voulait précisément à mes parents. Je réussi à avoir un lieu où trouver cet homme, un grand leader mafieux du coin, et au moment où il baissa sa garde, je l’exécutai. Dans une petite ruelle d’un petit port chernare. Lui et son garde du corps. Mon plan marcha donc comme je l’avais prévu. Seulement, la mafia avait bien failli me tuer avant le jugement. Un barjo avec un sabre, je ne sais pas d’où il sortait celui là. Il m’attaqua dans ma planque, et de justesse j’en réchappai. Je tuai alors un mafieux de plus. Cette rencontre me valu tout de même une cicatrice dans le dos.
Heureusement pour moi, lors de mon jugement, j’ai été jugé malade mental de la plus haute catégorie qu’il soit. J’avais en effet réussi à maquiller mes meurtres de façon infâme, pas besoin de détails sur la manière horrible dont je laissai les corps… De plus, j’avais toujours eu un vrai talent d’acteur. Ainsi, j’avais réussi à faire en sorte que l’on m’enferme dans un endroit où personne ne pourrait venir me chercher.

Les médicaments m’aidaient à faire passer le temps. Plus j’en prenais et plus je dormais. J’étais totalement anesthésié, mais je devenais de plus en plus accro. Aux moments où je ne dormais pas, il y’avait une barre de traction dans l’un des angles de ma chambre, je pouvais donc faire de la musculation. Je devais passer le temps, autant en profiter. Mais ces médicaments me bouffaient. Et je faisais de temps en temps des crises dans un état très second. J’étais conscient, à ces moments, mais je ne me maîtrisais plus.

Et puis, un jour comme les autres dans ma chambre, j’entendis des sirènes. Dehors il y avait un vacarme assourdissant, des cris, des tirs, des explosions. Ça dura trois jours avant que le courant ne fut coupé, et heureusement pour moi, la porte de ma chambre pu s’ouvrir, j’étais à nouveau libre, enfin je le pensais. Ca m’inquiétais, également, car à nouveau dehors, c’est la mafia qui risquait de me tomber dessus. Impossible qu’ils m’aient oublié.
Dans le couloir, le sol était jonché de cadavres et de sang. Je pensais au tout début que ce n’était que des hallucinations dues au manque de médicaments, mais au bout du couloir quelque chose était vivant, accroupis sur un corps, il le mangeait. Et ça, ça ne ressemblait pas à mes hallucinations ordinaires.

Je sorti de l’asile sans faire un bruit, la porte de l’entrée était explosée, comme si quelque chose l’avait fracassé. Dehors, c’était l’apocalypse, un vrai bordel comme je n’en n’avais jamais vu. L’hôpital était situé au bord de l’eau. Pris de panique en voyant ce qui m’entourait (lors de mes moments de lucidité, tout du moins), je décida de me diriger vers mon seul point d’attache encore existant. Mes parents, que je n’avais plus vus depuis mon internement. Cela faisait 5 ans. Je sautai alors dans un bateau, direction Moschniy.

Sur l’île, après quelques temps à errer dans la campagne, je trouvai une ville, il y avait un nombre incroyable de morts qui jonchaient le sol, partout. Mais il y avait au moins autant de ces créatures étranges, voire encore plus. J’avais remarqué dans l’asile que si je ne faisais pas de bruit, elles ne me voyaient presque pas, elles étaient trop concentrée à manger. C’est ce que je fis jusqu’à trouver une voiture et quelques chose pour me nourrir.
Je partis sur la route, jusque-là où le peu d’essence que j’avais me mènerait, dans le but de retrouver mes parents. Evidemment, je n’allai pas bien loin.
Dans les semaines qui suivirent, je fis la rencontre de plusieurs personnes vivantes, toutes devenues folles et pour certaines agressives. Malheureusement toutes les rencontres ne se sont pas bien finies… Je me devais de rentrer chez moi coûte que coûte, voir si mes parents avaient réussit a rester isoler et vivant. La route fut longue et dure, puis, quelques jours plus tard, j’arrivai enfin chez mes parents. En ouvrant la porte, je vis qu'il n’y avait plus personne, aucun message, rien. J’étais seul, mes parents n’avaient pas laissé de trace, s’ils étaient encore en vie, évidemment… Toute ses années a espérer les revoir un jour, en vie, pouvant vivre comme avant. Je me souviens être rester quelques heures dans ce qui fut mon ancienne maison, seul, mes parents n'avaient pas prit d'affaires, ils avaient dû partir très vite. Mais pour eux, je ne devais pas me laissé mourir...
Au bout de plusieurs jours de survie en campagne de Moschniy, je rencontrai sur la route un homme. Il s’appelait Peteÿv Vanovich. Il fut dans un premier temps sur ses gardes mais, voyant que je n’avais pas l’apparence d’une créature ni d’un bandit, il me laissa lui parler.

Il faisait partie de « l’Ordre Blanc », une sorte de communauté qui luttait pour que l’humanité subsiste et redevienne comme auparavant.
Après une longue discussion, il me permis de le suivre et me dit qu’il devait retrouver des amis pour ensuite partir vers Zagoria, où il pensait que la situation serait mieux. Je ne compris pas très bien son histoire mais je compris que toute sa communauté était en danger. Sans repère, je me dis qu’il me restait peut être un avenir finalement. Je partis donc avec lui et tout son groupe. Après un long voyage, nous sommes arrivés en Zagoria, nouvelle terre où nous survivrons tant bien que mal depuis quelques jours.
Il est temps que j’arrête d’écrire, je crois que je vais encore perdre la raison…


Dernière édition par Zanwar le Mar 17 Déc - 19:42 (2013); édité 1 fois
Zhangor
Posté le: Lun 16 Déc - 16:19 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Petit Scout Inscrit le: 30 Nov 2013 Messages: 32
Localisation: Nievre
Masculin
Point(s): 38
Moyenne de points: 1,19
je crois que personne veux te repondre mon vieux Zanwar :p



________________________________________________________________________
seb
Posté le: Lun 16 Déc - 18:09 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Looteur de Topics Inscrit le: 12 Avr 2013 Messages: 441
Localisation: bretagne
Masculin
Nom du perso RP en cours: Alex Beria
Faction: Bandits
Point(s): 436
Moyenne de points: 0,99
je croie que tu e passer en mode ninja et que personne na vue ta présentation mais ne te décourage pas tu aura vite une reponsse



________________________________________________________________________
L'enfant, l'amoureux d'hardronx et bien plus encore
Sim'
Posté le: Lun 16 Déc - 21:15 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Petit Scout Inscrit le: 30 Nov 2013 Messages: 48 Masculin
Nom du perso RP en cours: Iaromir Oniptchenko
Point(s): 58
Moyenne de points: 1,21
Nan mais personne veut de lui c'est tout, ça s'comprend pour son cas très particulier !


Zanwar
Posté le: Lun 16 Déc - 22:35 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Viande fraîche Inscrit le: 14 Déc 2013 Messages: 4 Masculin
Nom du perso RP en cours: ZanWhar Solomine
Point(s): 10
Moyenne de points: 2,50
Y'en a marre de toi Sim', tu vas voir quand je vais te trouver ig =)


Anton
Posté le: Mar 17 Déc - 13:24 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Administrator de la mort Inscrit le: 21 Jan 2013 Messages: 3 979
Localisation: Loir-et-Cher (41)
Masculin
Nom du perso RP en cours: Anton Akopov
Faction: Bandits
Point(s): 4 224
Moyenne de points: 1,06
Salut Zanwar, désolé pour l'attente ! Ta présentation est très bonne.
Petites remarques :
- dans un pays comme la France il est peu probable que les médecins détectent une grave maladie mentale sur une personne qui simule, mais en Chernarusse ça passe tranquille.
- La transition entre l'absence de tes parents et "Des mois plus tard" est un peu brutale. Au fond, tu as passé 5 ans en asile, tu t'es détruit la santé, tu as pris plusieurs fois le risque de ta vie pour sauver la leur, et tu passes d'un coup à autre chose ! ça mérite un passage, soit de regret, tant de sacrifices pour ne plus les voir à tes côtés, c'est une déchirure... Ou alors le choc le fait basculer un peu plus dans ses dériles liés au manque de médicatiments (pour le coup il est vraiment devenu malade maintenant. L'hopital qui rend malade, une bonne réflexion à avoir IRL...)

Peux-tu ajouter un (petit) passage à propos de ma seconde remarque stp ? Mets l'edit en couleur.
Ok pour entretien TS.



________________________________________________________________________
Co-fondateur du serveur. Informaticien et joueur passioné.

Personnage RP : Anton Akopov
Zanwar
Posté le: Mar 17 Déc - 19:42 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Viande fraîche Inscrit le: 14 Déc 2013 Messages: 4 Masculin
Nom du perso RP en cours: ZanWhar Solomine
Point(s): 10
Moyenne de points: 2,50
Voilà, j'ai ajouter un petit passage a l'improviste, si j'ai plus de courage je le referais mieux demain


Anton
Posté le: Mar 17 Déc - 19:45 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Administrator de la mort Inscrit le: 21 Jan 2013 Messages: 3 979
Localisation: Loir-et-Cher (41)
Masculin
Nom du perso RP en cours: Anton Akopov
Faction: Bandits
Point(s): 4 224
Moyenne de points: 1,06
Très bien, ça me va et ça comble ce qui manquait ! Passe sur TS pour l'entretien.



________________________________________________________________________
Co-fondateur du serveur. Informaticien et joueur passioné.

Personnage RP : Anton Akopov
Zanwar
Posté le: Mar 17 Déc - 19:58 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Viande fraîche Inscrit le: 14 Déc 2013 Messages: 4 Masculin
Nom du perso RP en cours: ZanWhar Solomine
Point(s): 10
Moyenne de points: 2,50
J'y suis déjà =)


Anton
Posté le: Mar 17 Déc - 22:18 (2013) Répondre en citant

Hors ligne
Administrator de la mort Inscrit le: 21 Jan 2013 Messages: 3 979
Localisation: Loir-et-Cher (41)
Masculin
Nom du perso RP en cours: Anton Akopov
Faction: Bandits
Point(s): 4 224
Moyenne de points: 1,06
Entretien TS OK !



________________________________________________________________________
Co-fondateur du serveur. Informaticien et joueur passioné.

Personnage RP : Anton Akopov
Contenu Sponsorisé
Posté le: Aujourd’hui à 00:17 (2016)
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1    
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
La date/heure actuelle est Dim 11 Déc - 00:17 (2016)