DayZRP Index du Forum


  


Serveur Teamspeak : 91.121.21.195:9990

Retrouvez nous sur facebook :
DayZRP Index du Forum   »  DayZRP Miro&Co   »  Discussions RP   »  Le background du serveur
 Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1    

Le background du serveur

Auteur Message
Anton
Posté le: Jeu 30 Juil - 18:57 (2015) Répondre en citant

Hors ligne
Administrator de la mort Inscrit le: 21 Jan 2013 Messages: 3 979
Localisation: Loir-et-Cher (41)
Masculin
Nom du perso RP en cours: Anton Akopov
Faction: Bandits
Point(s): 4 224
Moyenne de points: 1,06
PublicitéSupprimer les publicités ?
Citation:
C'est en Novembre 1990 que Chernarus devint un pays à part entière. Grâce à l'éclatement du bloc communiste, Ce pays oublié situé entre Takistan et Russie proclama son indépendance après de longues années de dictature soviétique. Il fallut alors deux ans pour que le pays sortent de la crise politique qui était la sienne en trouvant enfin un dirigeant : Sergueï Korgova.
Malheureusement, Korgova se révéla être un dirigeant malhonnête si bien que lui et son parti, le Syndicat du Développement de Chernarus, truquèrent les élections pendant près de 15 ans afin de rester au pouvoir et d'imposer leur volonté technocrate au peuple Chernare ; Mais les choses allaient bientôt changer.

En septembre 2004, le monde découvrit Chernarus en tant que l'un des principaux foyer infectieux d'un nouveau virus : La grippe aviaire. Effrayée par l'idée d'une pandémie, L'organisation mondiale de la santé dépécha sur place une équipe d'experts et le gouvernement chernare reçut la mission de mettre en place un cordon sanitaire efficace afin d'assurer la confinement du virus. Rapidement, la communauté internationale constata l'incompétence des autorités chernares qui, corrompues jusqu'à la moëlle, détournaient les fonds destinés à la veille sanitaire et à l'aide de sa population. Grâce à l'aide internationale, la crise de la grippe aviaire fut dépassée en moins d'un an mais janvier 2005 ouvrit une nouvelle crise.

Les scandales éclataient partout et le gouvernement chernare fut rapidement accusé pour sa négligence dans la gestion de la crise. A force d'enquête, la presse finit par révéler les manigances du pouvoir en place et Chernarus accéléra sa marche vers une nouvelle révolution. Celle-ci ne tarda pas ; en avril 2005 Chernarus était en état de guerre civile. Des casques bleus furent alors envoyer sur place afin d'y maintenir la paix et de tenter de remettre le pays sur les rails. Après 1 an et demi d'affrontements, les tensions se calmèrent mais l'ONU ne rendit jamais vraiment sa souveraineté au pays.

Sous prétexte de servir de zone tampon, les casques bleus avaient établis de nombreux camps à travers Chernarus comme sur l'île d'Otmel ou l'avant poste Altaïr, principale base aérienne de l'ONU en Chernarus. L'armée chernare quant à elle, placée sous tutelle de l'ONU était réduite à occuper les installations militaires vétustes et délabrés dont le pays avait encore la charge comme la base aérienne de Balota ou l'aéroport militaro-civil Chernare. Peu à peu la situation se figea et personne ne parla plus de la gestion catastrophique de la grippe aviaire par le gouvernement chernare.

C'est seulement en 2014 que la question refit surface alors que le monde redoutait une nouvelle pandémie venue d'Afrique : l'ébola.
Peu à peu, Chernarus se retrouva délaissait par l'OMS et l'ONU si bien que l'efficacité des services de santé Chernares régressèrent à leur état d'impuissance. Cette même année, le pays traversa l'épisode de grippe le plus violent de son histoire. Environ 86% de la population fut atteint en un mois et demi. Mal équipé, les hôpitaux chernares furent rapidement submergés par le flux de malades et le gouvernement se tourna alors vers la communauté internationale afin d'obtenir une assistance médicale. Trop occupé sur le front de l'ébola, l'appel à l'aide tomba dans l'oreille d'un sourd.

Malheureusement, le virus n'épargnait personne et bien vite le corps militaire fut privé de sa hiérarchie, de même que le gouvernement civil. C'est alors que la situation empira gravement. Face à une épidémie toujours grandissante, L'Armée tenta d'établir des camps de quarantaines en reprenant les installations que l'ONU avait abandonné lors de leur départ précipité. Mais souffrant de l'absence de hiérarchie, leurs actions ne rencontrèrent qu'un succès limité et ils ne parvinrent par à confiner les malades.



A situation critique mesures critiques : l'armée a aujourd'hui les pleins pouvoirs pour tenter de sauver ceux qui peuvent l'être encore. Dispersés et sans commandement, les soldats répondent aux ordres de deux figures clés dans ce qu'il reste de Chernarus : le Sous-Lieutenant Anton Akoupov, chef du camp de Skalka, et le Major Ivan Roulov, chef du camp de Skalisty.
Les premiers, peu enclins à aider les autres, pensent que seuls les plus forts peuvent survivre à l'épidémie.
Les seconds pensent au contraire qu'en s'entraidant, la majorité des survivants pourraient voir la fin de l'épidémie et recommencer une nouvelle vie.
 



________________________________________________________________________
Co-fondateur du serveur. Informaticien et joueur passioné.

Personnage RP : Anton Akopov
Contenu Sponsorisé
Posté le: Aujourd’hui à 13:46 (2016)
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1    
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
La date/heure actuelle est Dim 11 Déc - 13:46 (2016)